www.gualeni.com

Documentary and anti-graphic photographs

samedi 9 octobre 2004Didier Gualeni

Ce livre catalogue bilingue est édité dans le cadre de l’exposition coproduite par la Fondation Henri Cartier-Bresson et le musée de l’Elysée de Lausanne. L’objectif a été de reconstituer de nos jours, une exposition qui a eu lieu en 1935 à la galerie Julien Levy de New York. Cette exposition historique rassemble l’œuvre de jeunesse de trois grands maîtres de la photographie avec des images essentielles et parfois méconnues. Elle est composée d’environ trente photos de chaque auteur, prises avant avril 1935. Pour la plupart d’entre elles, les tirages ont été réalisés directement par les photographes. L’exposition prendra fin à Paris le 19 décembre 2004, pour ouvrir ses portes à Lausanne du 10 février au 10 avril 2005.

Cet ouvrage, très documenté, nous dévoile tout de l’origine de cette aventure. Sur seize pages, il nous montre des documents originaux retrouvés dans les archives du grand photographe français. Agnès Sire directrice de la Fondation Henri Cartier-Bresson et Tamara Corm nous livrent les éléments de leur enquête. Il leur aura fallu un an pour réaliser ce projet. Daniel Girardin, conservateur du musée de l’Elysée, s’attarde sur le cheminement éclairé du galeriste Julien Levy. Il met aussi en avant l’influence d’Eugène Atget sur les trois jeunes photographes, Atget que Levy a fait découvrir aux Etats Unis en 1931. Il nous révèle que Tina Modotti a donné son appareil photo à Manuel Alvarez Bravo, avant d’être expulsée du Mexique en 1930 pour activité communiste. Pour chaque photographe un texte de présentation a été rédigé par un spécialiste.

Ian Jeffrey, historien de la photographie, brosse en quatre pages le portrait de Manuel Alvarez Bravo. Il compare la composition d’une de ses premières images à un tableau de Gustave Courbet. On apprend au passage qu’ Alvarez Bravo a demandé son avis à Edward Weston sur son travail. L’écrivain Michel Tournier apporte une petite contribution à ce livre, en évoquant la place faite aux animaux dans les photos d’Alvarez Bravo. Quant à Peter Galassi, conservateur en chef du département photographique du MoMA de New York, voit dans des images de 1930 d’Henri Cartier-Bresson « un vocabulaire post-cubiste ».

C’est enfin Jeff Rosenheim, conservateur du Metropolitan Museum of art de New York, qui en trois pages, nous fait entrevoir un Walker Ewans maniaque, qui conserve les factures de réparation de ses appareils photos, les cartes postales qu’il reçoit. Il consigne tout de son activité au jour le jour. Le plus surprenant est l’absence totale, dans ses archives, de la liste des photos exposées chez Levy. En réalité à ce moment de sa vie il semble être débordé par une très importante commande et passe tout simplement sous silence sa sélection. Ce livre bien illustré, permet de garder en mémoire les images de ces jeunes photographes alors inconnus, réunis quelques jours pour une exposition à New York et qui se retrouvent soixante dix ans plus tard à Paris puis à Lausanne.

Exposition ouverte du 8 septembre au 19 décembre 2004 dans le cadre du mois de la photo à Paris (voir l’article dans nos news photo de septembre 2004, lien ci-dessous)


Steidl (Editeur)
Manuel alvarez bravo (Photographe)
Henri cartier-bresson (Photographe)
Walker evans (Photographe)
Parution : 08/09/2004
24x21 cm, 191 pages
ISBN : 3-86521-07
Prix : 25 euros

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)