Categories

Accueil > Articles : J’ai lu, j’ai vu > 2005 > L’oeil critique et malicieux de Martin Parr

5 juin 2005
Didier Gualeni

L’oeil critique et malicieux de Martin Parr

Martin Parr est une figure de la photographie internationale. Avec sa façon incisive de regarder ses congénères il se fait remarquer, admirer, critiquer, courtiser. Les éditions Phaïdon ont publié à la fin de l’année 2004 une rétrospective du travail de cet anglais productif.

Connu pour ses photos aux couleurs criardes et saturées, on découvre qu’avant 1982, il ne pratiquait que le noir et blanc. Il a ainsi réalisé des photos documentaires sur des chapelles non conformistes aux alentours de Hebden Bridge, son premier lieu de travail où il passa plusieurs années. Les textes de Val Williams qui accompagnent les images de cet ouvrage sont d’une grande importance pour cerner ce personnage au profil psychologique étrange. Enfant il accompagne pendant ses loisirs son grand père passionné d’ornithologie. On le découvre jeune trainspoter, passion typiquement anglaise qui consiste à se poster en haut d’un pont pour relever les horaires et le numéro des locomotives qui passent. Adolescent il est aussi collectionneur de pièces de monnaie, cette manie de la collection le poursuit vers des objets de mauvais goût, où sont incrustées des photographies, comme les assiettes en porcelaine, des montres, des mugs, des plateaux en résine. Sa dernière collection est consacrée aux sacs en plastique publicitaires où sont imprimées des photos. Il a par ailleurs constitué une gigantesque collection de livres de photographie.

Il fut accusé de se moquer de la classe moyenne anglaise notamment dans sa série consacrée à la ville balnéaire de New Brighton, intitulée The last ressort. Sans attache politique, il montre à l’apogée du thatchérisme un pays où il ne fait pas bon vivre. Jeune père il s’intéresse aussi aux bébés et à leur famille qui les entoure, l’environnement immédiat est repoussant, les poubelles débordent et les immondices flottent à la surface de l’eau... Martin Parr capte les mauvais cotés de la vie en communauté, les travers que génère notre société de consommation et qui mettent certaines personnes dans des situations désuètes, ridicules ou stupides. Il traque le mauvais goût de ses compatriotes dans leur façon de s’habiller, de passer leurs vacances, de décorer leur intérieur et dans leurs habitudes alimentaires... Les gros plans sur des assiettes de nourriture bien grasse, aux couleurs artificielles font partie d’un ensemble. Individuellement elles ont assez peu d’intérêt, elles alimentent sa quête du mauvais goût dans tous les sens du terme.

Il photographie aussi les attitudes, les mouvements du corps. Il faut voir les expressions d’angoisse de ces anglais qui se ruent sur des packs de bière bon marché dans un supermarché de Calais, pour les ramener en bateau chez eux. Les bourgeoises qui font la queue aux caisses en période de soldes chez Laura Ashley, les bras chargés de rouleaux de tissus comme si l’on était en période de pénurie sont autant visées.

© Martin Parr / Magnum Photo

Il ne semble pas se prendre au sérieux, il s’habille avec des vêtements ordinaires et va jusqu’à se présenter sur des défilés de mode, chaussé de sandalettes en cuir portées avec des chaussettes ! Ces dernières années, il s’est tourné vers la publicité en se défendant de ne solliciter personne. Il affirme ne répondre qu’a des commandes. Sans jamais renier son style impertinent qui plait aux annonceurs on sent qu’il s’amuse, qu’il jubile à se faire payer par ceux dont il se moque.

Ce livre sert également de catalogue à l’exposition qui se déroule à la Mep jusqu’au 18 septembre 2005.

Martin Parr a aussi été choisi pour figurer dans la collection Tirages limités, qui est une édition spéciale d’un livre Phaïdon. Cet ouvrage se distingue par une reliure de luxe signée et numérotée, présentée dans un coffret incluant un tirage également signé et numéroté par le photographe. L’acheteur doit choisir la photographie originale qui accompagnera son coffret. Il y a 5 images au choix de 30,4 x 40,6 cm réalisées en 2004, dont le tirage est limité à 100 exemplaires, plus 5 épreuves d’artistes. Le prix de cet ensemble qui comprend le coffret et la photo varie en fonction de la photo et du nombre d‘exemplaires qui restent en vente. Plus on met de temps à se décider, plus l’ouvrage devient cher. Actuellement les prix varient entre 675 $ US et 950 $ US hors frais de port. René Burri, Nan Goldin, Eliott, Erwitt, figurent également au catalogue de cette collection Tirage Limités.

Le site internet de Martin Parr http://www.martinparr.com

Interview de Matin Parr dans le cadre de l’exposition "Planète Parr" qui s’est déroulée du 30 juin au 27 septembre 2009 au Jeu de Paume à Paris


Planète Parr
envoyé par JeudePaume. - Films courts et animations.

En savoir plus

Phaïdon (Editeur)
Val williams (Auteur)
Martin parr (Photographe)
Parution : 01/05/2004
29 x 25 cm, 354 pages, 441 photos
ISBN : 0 7148 937
Prix : 40 euros

Commentaires

Répondre à cet article