Categories

Accueil > Articles : J’ai lu, j’ai vu > 2004 > Les mains d’Anne de Vandière, l’expo

30 août 2004
Didier Gualeni

Les mains d’Anne de Vandière, l’expo

Anne de Vandière est journaliste reporter depuis 15 ans (Actuel, City magazine, L’Evénement du jeudi, Vogue Hommes). En 1996 elle crée son propre magazine « Est/Ouest Avenue » dont la thématique urbaine tourne au tour de la mode, du design, de l’architecture, du cinéma et de l’art contemporain.

La Maison européenne de la photographie présente le travail d’Anne de Vandière autour d’une exposition originale sur les mains, intitulée "H/AND". Sur une durée de cinq ans elle a réalisé des « portraits », en photographiant les mains de personnes plus ou moins connues du grand public : architecte, designer, photographe, danseur, chercheur, artiste. Ce sont près de cinquante triptyques en noir et blanc qui sont exposés. Ils sont tous construits de façon identique. A gauche se trouve un minuscule portrait de la personne, au centre un gros plan sur ses mains dans un format 30 x 40 et sur le coté droit un texte issu d’une interview qui est une réflexion de l’intéressé sur ses propres mains.
Pour chaque image Anne de Vandière, a passé près de 30 minutes à réaliser les prises de vues et utilisé un jeu de deux pellicules par portrait. Elle n’a pas cherché d’artifice de studio, elle s’est contentée de la lumière du jour ou de l’éclairage ambiant. On voit ainsi les mains du mime Marceau, de Jean Nouvel, de l’abbé Pierre, de Jean-Paul Guerlain, de Mirwais, d’Yves Coppens, Bartabas...

Alain de Vandière (son père)
© Anne de Vandière

Anne de Vandière nous déclare :
« H/AND est une histoire de mains, une histoire de rencontres. Mes rencontres. La main est celle que l’on tend, elle explore, elle est touchante et touchée, elle est au centre de toutes les communications. Elle est sans doute l’un des symboles les plus anciens utilisés par l’humanité. Sûrement le premier.
H/AND est un journal intime qui est né le jour où mon regard de journaliste s’est pris aux jeux des mains de mes interlocuteurs lorsque que je les interviewais. En me concentrant sur leurs mains, j’ai découvert combien elles sont bavardes. Je les ai souvent vues dévoiler beaucoup plus sur les personnalités que toutes les interviews que j’avais réalisées jusqu’alors.
H/AND est un travail sur la durée, et le choix du noir et blanc me donne cette distance supplémentaire.
Un projet sans chronologie, sans parcours préétabli, sans obligation de "liste incontournable", sans début ni fin, une histoire ouverte. »

Anne de Vandière nous montre toutes sortes de mains, des fines, des belles, des mains élégantes, des grosses mains, des vieilles et même une main à six doigts. Elle nous dresse une carte de l’humain à travers les mains. Elle nous montre du doigt le fond de l’âme des gens. Certains aiment leurs mains, les admirent, d’autres les détestent. Albert Jacquard nous livre « ...vous me faites découvrir que j’ai des mains et que je pourrais peut-être les traiter avec moins de désinvolture ». Chaque photo prend du sens avec le texte qui l’accompagne, les trois éléments du triptyque parlent à leur manière, le regard, les mains, les mots. On regrettera que l’image du visage soit si petite. A regarder en détail les mains exposées, on pénètre dans le domaine de l’intime, parfois de la sensualité. Le noir et blanc accentue le coté intemporel et spirituel de ce que nous disent certaines mains. Parfois ces mains nous parlent un langage familier, elles sont une trace de l’humain, comme celles que l’homme des cavernes a laissées en souvenir de son passage, il y a si longtemps.

À l’occasion de l’exposition, un livre est publié par Paris Musées

- 272 pages, 23 x 27 cm.
- Cet ouvrage relié comprend 115 photographies
- Il est vendu au prix public de 39 euros.
- Lire l’article sur ce livre

En savoir plus

Exposition du 16 juin au 17 octobre 2004
Maison européenne de la photographie
Entrée visiteurs : 5/7 rue de Fourcy - 75004 Paris
http://www.mep-fr.org

Commentaires

Répondre à cet article