Elise au Bouffon théâtre

vendredi 13 février 2004

Jeudi 12 février, j’ai vu Elise au Bouffon théâtre, colis suspect dans le métro entre Lachapelle et Barbès. J’ai pris un taxi à Père la chaise pour arriver dix minutes en retard, les lumières étaient éteintes, la pièce allait juste commencer. Ce soir là dans "les sept on jamais", j’ai vu Elise sur les planches alors que d’habitude je la vois dans un cadre bien différent. Concentrée, elle s’en est donnée à coeur joie de crier et de frapper le sol avec ses sabots fleuris.

Cette pièce est une farce. Elle raconte la reprise d’une entreprise familiale de fabrication de pinces à linge en bois par la fille du patron, qui décide de tout changer. Les employés refusent et c’est le drame. Chaque personnage est une caricature, ça court dans tous les sens, ça crie, ça gesticule. Quelques bons mots, quelques lourdeurs, une recherche certaine au niveau des costumes, de la mise en scène et des jeux du corps, le tout dans une ambiance café théatre.

Portfolio