Douarnenez, Tréboul (Finistère)

Publié le

Le quartier qui surplombe le port du Rosmeur, dévalant la colline jusqu’au port, s’est construit lors de l’âge d’or de la sardine, pendant la seconde moitié du XIXe siècle : les familles s’y entassaient alors dans des conditions d’hygiène exécrables : « les petites mains de la friture vers le bas (...), les "huiles" de la conserve vers le haut » du quartier. Les rues extrêmement étroites de ce quartier traversent un incroyable empilement urbain dans un véritable dédale.
Le quartier situé juste au-dessus du port de Tréboul, « un lacis de blanches et étroites ruelles, des maisonnettes blotties les unes contre les autres et des pas de portes fleuris.. » donnent à ce quartier des allures andalouses. Ce quartier est en fait surnommé "Petit Maroc", ce surnom faisant référence aux pêcheurs qui partaient pêcher la langouste au large des côtes du sud du Maroc et de la Mauritanie. Extrait de Wikipédia

© Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni