Les chutes d’Iguazú côté brésilien - cataratas do Iguaçu

Publié le

Ces chutes sont situées au milieu de la forêt tropicale, à la frontière entre l’Argentine (80 %) et le Brésil (20 %), et inscrites au patrimoine mondial par l’UNESCO en 1984. Les gouvernements brésilien et argentin ont créé un parc national de chaque côté. Il ne s’agit pas à proprement parler d’une chute, mais d’un ensemble de 275 cascades formant un front de 3,0 kilomètres environ. La plus haute d’entre elles atteint les 80 mètres de hauteur. On l’appelle la Garganta del Diablo en espagnol ou Garganta do Diabo en portugais (« gorge du Diable »). L’ensemble des cascades déverse jusqu’à six millions de litres d’eau (soit six mille tonnes) par seconde. Ces chutes interrompent le cours de la rivière Iguaçu, affluent du Paraná, entre l’État brésilien du Paraná et la province argentine de Misiones. Elles comptent parmi les plus impressionnantes chutes au monde. Source : Wikipedia

<p>(c) Didier Gualeni</p> <p>(c) Didier Gualeni</p> <p>(c) Didier Gualeni</p> <p>(c) Didier Gualeni</p> <p>(c) Didier Gualeni</p> <p>(c) Didier Gualeni</p> <p>(c) Didier Gualeni</p> <p>(c) Didier Gualeni</p> <p>(c) Didier Gualeni</p> <p>(c) Didier Gualeni</p> <p>(c) Didier Gualeni</p> <p>(c) Didier Gualeni</p> <p>(c) Didier Gualeni</p> <p>(c) Didier Gualeni</p> <p>(c) Didier Gualeni</p> <p>(c) Didier Gualeni</p> <p>(c) Didier Gualeni</p>