Sanctuaire Dom Bosco

Publié le

Imaginez une église où la taille des murs de soutien et celle des vitraux seraient inversées, de sorte que cette église ne serait pratiquement plus qu’en vitraux. C’est le rêve qu’un architecte de génie, Vasconcelos Naves, a transformé en réalité. Cette église carrée comporte 40 arcs en ogive de 16 m de haut, entre lesquels les vitraux de Hubert van Doorne composent un immense dégradé de plus d’une douzaine de tons bleus. L’énorme lustre (3,5 m de haut, 5 m de diamètre) est composé de 7 400 pièces en verre de Murano. À l’origine, ce fabuleux sanctuaire a été érigé en mémoire aux rêves que Jean Bosco, de son nom italien Dom Bosco, eût en 1883. Le saint prédit une ville utopique qui promettait à un pays du nouveau monde un avenir droit et noble. Brasília et le district fédéral ont été très largement influencés par cette prophétie, à tel point qu’ils ont été construits entre le 15e et le 20e parallèles de l’hémisphère sud, suivant les instructions de Jean Bosco.
Sources : Guide Michelin et www.expedia.fr

<p>(c) Didier Gualeni</p> <p>(c) Didier Gualeni</p> <p>(c) Didier Gualeni</p> <p>(c) Didier Gualeni</p> <p>(c) Didier Gualeni</p> <p>(c) Didier Gualeni</p> <p>(c) Didier Gualeni</p> <p>(c) Didier Gualeni</p> <p>(c) Didier Gualeni</p>