Sophie Calle

vendredi 2 janvier 2004

Ce jour là, un jour du mois de novembre 2003 du haut du centre Pompidou, j’ai visité une expo intitulée "M’as-tu vue". Je me suis dirigé vers l’expo Sophie Calle. L’affiche nous la montre sur un fond vert clair. Des hommes nettoyaient les vitres du musée.

Affiche de l’exposition Sophie Calle à Beaubourg

Le titre de cette expo est "M’as-tu vue". Douleur exquise est née à la suite d’une rupture sentimentale vécue comme la plus douloureuse de sa vie. Elle demande à des gens de lui raconter "Quand avez vous le plus souffert ?" des textes longs sont illustrés par une image le plus souvent assez ordinaire mais en rapport avec le texte. Et là c’est terrible, les larmes me montaient aux yeux, que des choses très très tristes.

Surprise Sophie Calle est là ! Elle passe devant moi, un photographe la photographie, elle se recoiffe, elle ne ressemble pas à la femme qui est sur l’affiche. Oui je t’ai vu Sophie Calle, la plus grande joie de cette expo, l’avoir vu...

Par le plus grand des hasards, Arlette m’a offert "Douleur exquise" pour mon anniversaire.