www.gualeni.com

Architecture et habitat en Bulgarie

lundi 19 octobre 2015Didier Gualeni

Comme dans toute la région du Balkan, l’habitat traditionnel utilise les matériaux disponibles sur place : pierre et bois, brique ou pisé. Pour des raisons tenant avant tout à l’insécurité des campagnes d’autrefois, les demeures sont souvent enfermées derrière de hauts murs de pierres, étayés par de longues poutres horizontales épousant les irrégularités du terrain. Une porte massive de bois à deux battants ouvre sur un enclos occupé par la maison proprement dite et ses dépendances. La demeure est constituée d’un rez-de-chaussée, si possible de pierre (suivant la profession du maître des lieux, il s’agira d’une remise, d’ateliers voire d’écuries), et d’un ou plusieurs étages réservés à l’habitat : construits dans des matériaux plus légers (une coque de bois avec remplissage de briques ou de torchis), ceux-ci sont souvent disposés en encorbellement, sur des contreforts de bois parfois ouvragés et recourbés. Les toitures sont en tuiles ou en grosses plaques de lauzes.

© Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni

L’intérieur s’ordonne autour d’une pièce principale, le salon, plus ou moins luxueux suivant la classe sociale du propriétaire, autour duquel se distribuent les pièces : chambres d’été ou d’hiver (avec cheminée), souvent collectives, cuisine, « pièce des femmes », etc. Nattes, tapis, tissages colorés jetés sur des bancs entourant les pièces où trônent samovar et narguilé constituent la base du mobilier auquel ils confèrent une touche résolument orientale.

Selon les régions, vous observerez différents types de demeures, variations locales autour de ce schéma unique : à Melnik comme dans les Rhodopes ( Kovačevica , Široka Lăka ), les maisons qualifiées parfois de « forteresses », reposent sur de très hauts soubassements de pierres aux murs très épais et aux ouvertures rares, au sommet desquels les étages d’habitation semblent être posés. En bordure de la mer Noire, à Nesebăr comme à Sozopol , les murs extérieurs sont entièrement revêtus de panneaux de bois. Dans le Balkan central, à Žeravna ou à Kotel , c’est le bois qui est le matériau principal.

Les villes ont suivi (du moins dans un premier temps !) le même schéma, à ceci près que les demeures sont devenues de plus en plus luxueuses (comme à Plovdiv , Koprivštica ou Trjavna ), se parant de boiseries sculptées, de peintures murales, de plafonds sculptés et d’un mobilier souvent importé d’Europe occidentale.

Outre les localités déjà citées, vous découvrirez de beaux ensembles de maisons traditionnelles dans des villages-musées ( Arbanasi , Božencite …) ou dans les quartiers préservés de certaines villes ( Blagoevgrad , Razlog , Bansko , Loveč , Karlovo …). Source : Guide Michelin, La Bulgarie aujourd’hui

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)