Atget et la rue Campagne première

dimanche 4 janvier 2004

J’ai découvert le photographe Eugène Atget, au cours d’une exposition à Hôtel de Sully en septembre 2000. Je me suis offert le catalogue de l’expo en solde fin décembre 2003. J’y ai découvert qu’Eugène Atget avait vécu et était décédé au 17 bis rue Campagne première à Paris dans le 14eme. Il est mort sur le pas de sa porte en déclarant à ses voisins « je me meurs » le 4 août 1927. C’est Man Ray qui en voisin lui acheta quelques photos.

Eugène Atget vendit aussi des photos à des peintres comme Utrillo, Vlaminck, Derain, Foujita... Je me suis rendu sur place pour photographier la porte du 17 bis rue Campagne première, ou aucune trace de cette histoire n’est présente. C’est une américaine, Bérénice Abbott, assistante de Man Ray qui va acheter après sa mort en 1928, épreuves et plaques de verre à son exécuteur testamentaire.

En 1930 elle lui consacre un livre de renommée internationale « Atget, photographe de Paris » qui consacre sa gloire post mortem.
Photos d’Atget à la BNF.

J’en ai profité pour me rendre au 29, à l’hôtel Istria ou Man Ray à séjourné avec Kiki, hôtel qui a vu passer également Satie, Picabia et ou Aragon venait retrouver Elsa... Une plaque est bien présente.
A la fin de la rue Belmondo dans "A bout de souffle" de Jean-Luc Godard tombait mort sur le passage clouté, dénoncé par une américaine Jean Seberg, dans le film ils habitaient au 11 de la rue Campagne première.

En recherchant sur internet, j’ai appris que Man Ray avait réalisé un film d’une minute intitulé « Rue Campagne première » et que Alain Resnais y a tourné son premier film. Enfin Yves Klein avait son atelier au 9 et son appartement au 14 rue Campagne première.
Yves Klein et Jean-Luc Godard rue Campagne Première : chutes et envols

Le plus amusant c’est qu’en invitant des amis à visiter ces pages, Michel Moatti m’a déclaré avoir habité au 6 bis rue Campagne première. Il habite actuellement à Angoulême, quand il sera de passage à Paris on ira faire une photo sur place avec lui devant la porte du 6 bis. A quand la plaque commémorative ? Que tous ceux qui ont habité dans cette rue me le disent, je ferai une galerie spéciale.

Portfolio