Categories

Accueil > Articles : J’ai lu, j’ai vu > 2005 > Birgitta Lund

23 octobre 2005
Didier Gualeni

Birgitta Lund

Birgitta Lund est une photographe danoise qui a passé dix-huit ans aux Etats-Unis. Elle était en voyage en Espagne le 11 septembre et a découvert avec horreur l’attentat contre les Twin Towers, des gens qu’elle connaissait y travaillaient ou vivaient à proximité. C’est à la télévision, dans un café, qu’ elle a vu les tours s’enflammer sans comprendre les commentaires en espagnol. En quittant l’Espagne, elle a pris en photo la station de métro qui dessert l’aéroport de Madrid. Le terrorisme frappera Madrid le 11 mars 2004.

Avant ces événements, elle avait pris la décision de retourner au Danemark car elle ne se sentait pas à l’aise dans son statut d’immigrée, d’expatriée avec cette désagréable impression d’être en transit. Ce livre retrace son voyage des Etats-Unis à son pays natal. Il s’agit d’une sorte de carnet de notes photographiques.

Son écriture est irrégulière et chaotique :

- Irrégulière dans le sens où ses photos sont parfois très floues ou nettes, avec des vues d’ensemble ou des détails, le cadrage est fréquemment aléatoire. Un grande partie des images présentées dans cet ouvrage ont été prises derrière une vitre, le plus souvent un jour de pluie, ce qui donne une vision triste de la vie, le regard d’une personne qui pleure. Il s’agit de vitres de voiture, de bus, de train, de taxi, de maison, de hublots d’avion et même d’une boule de plastique pour touriste, remplie de liquide avec de la neige qui tombe sur la Statue de la Liberté, floue en arrière plan. Elle a également photographié des écrans de télévision, qui sont d’autres fenêtres qui regardent sur le monde : on y voit des soldats américains, des soldats danois, les débris de train de l’attentat de Madrid.

- L’écriture est chaotique car nous n’avons pas un cheminement linéaire qui nous conduit de New York à Copenhague mais des allers et retours continuels comme si ses pensées revenaient sans cesse en arrière. La dernière image est celle d’un taxi new-yorkais alors qu’on la croyait arrivée à Copenhague.

In Transit (Times Square, New York), 2003/2004
© Birgitta LUND Lauréat 2005 de la Fondation CCF pour la Photographie

Il ne s’agit pas d’un reportage, ni d’une vision esthétique de ce qui l’entoure. Birgitta Lund prend des images banales, des souvenirs, elle les capte d’une façon instinctive, sans réglage précis de l’appareil, comme pour conserver une trace de son passage.

Depuis 1995, sous l’égide de la Fondation de France, la Fondation HSBC pour la Photographie aide des photographes professionnels peu connus et n’ayant pas édité leurs travaux. Ainsi elle désigne tous les ans deux lauréats et coédite avec Actes Sud leur premier ouvrage monographique. Cette année, Birgitta Lund et Eric Baudelaire sont les heureux élus.

En savoir plus

Actes Sud (Editeur)
Ottesen Rasmus lanken (Auteur)
Birgitta lund (Photographe)
Langue : Français Éditeur : Actes Sud (2 septembre 2005)
Collection : PHOTOGRAPHIE
Format : Broché - 94 pages
ISBN : 2742756167
Dimensions (en cm) : 22 x 1 x 28
Prix : 14,50 euros

Commentaires

Répondre à cet article