www.gualeni.com

Caméleon

samedi 3 septembre 2005Didier Gualeni

Eric Delamarre présente une série de 60 photos couleur de format carré ayant pour titre "Caméléon". Le principe repose sur l’intégration d’une photo de nu féminin dans un décor. Le corps de la femme devient élément du décor en prenant une partie de ses couleurs pour se fondre dans l’image ainsi composée.

Les nus sont photographiés en studio avec une chambre numérique et les décors sont pris séparément sur un support argentique. Le photographe passe ensuite des heures de travail sur Photoshop à fusionner ces deux images. Cette série est née au cours de l’année 2000 et s’est terminée au début de l’année 2005 avec des périodes intensives au cours de l’année 2004.

L’ouvrage se décompose en six chapitres :

- Introduction : le corps est transpercé,
- Dépression : le corps se replie sur lui même,
- Destruction : le modèle est situé dans des habitations abandonnées vouées à la démolition,
- Répression : les personnages sont en situation d’enfermement ou de souffrance,
- Réaction : le modèle se redresse,
- Evasion : il semble se libérer en passant par dessus un mur en sautant sur de vieilles épaves de voiture,
- Résurrection : la femme se teint debout, la position du corps est parfois méditative,
- Illusion : on se retrouve sur les marches et à l’intérieur d’une chapelle, un enfant fait son apparition dans les bras d’un modèle, les visages apparaissent.

Caméléon
© Eric Delamarre

Las de la photo de nu classique, Eric Delamarre a voulu donner une autre dimension au corps de la femme, dénonçant ainsi "la violence urbaine, quotidienne, trop banalisée, trop commune". Si l’intention est louable, le message n’est pas pour autant évident. On a parfois du mal à suivre l’auteur dans des petites sentences qui introduisent ces chapitres comme : « De la différence de pensée naît la persécution », « La liberté est une prison sans barreaux ».

On s’attardera sur les photos et leur univers si particulier, le plus souvent délabré, cassé, abandonné, mal entretenu, post industriel. La dureté de l’environnement tranche avec la douceur des courbes du corps de ces femmes, qui, même si elles simulent parfois la prostration, apporte une dimension poétique à l’ensemble. La palette dominante se situe dans des tonalités rouille, brique, qui se marient bien avec la chair, elle déborde aussi dans les bleus, les gris et les vert émeraude qui viennent attirer l’attention.

Vous êtes invités à voir plus de vingt tirages d’Eric Delamarre dans le cadre d’une exposition à la Maison des Photographes durant le mois de septembre 2005.

Le site internet d’Eric Delamarre


Maison des Photographes (Lieu d’expo) Du 1er au 30 septembre 2005
Eric delamarre (Photographe)
Caméléon
Photographies de Eric Delamarre
Format : 22/22 cm, 96 pages, broché
ISBN : 2-95240058-0-8

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)