www.gualeni.com

Christiania un quartier de Copenhague au Danemark

lundi 1er septembre 2008Didier Gualeni

Le plus grand squat d’Europe s’est installé sur un terrain militaire à l’abandon, occupé par des hippies en 1971, Christiania s’est imposé comme un quartier autogéré, une commune libre de Copenhague. Il compte un millier d’habitants sur plus de 22 hectares. On y rentre par cooptation et vu le prix de l’immobilier à Copenhague, c’est un véritable avantage que de ne pas payer de loyer pour se loger mais il faut aimer cette ambiance de capharnaüm. Composé de marginaux et de gens qui expérimentent une culture alternative, Christiania a survécu aux ravages des drogues dures, aux descentes de police gigantesques qui ont mis fin à sa position de plaque tournante du trafic de hachich en Europe du nord. Un quart des habitants vivaient de ce commerce. L’habitat est très disparate on trouve des roulotes en décomposition à côté de maison très confortables. Sur la place on peut encore acheter de la marijuana en vente libre. Ce quartier est devenu une attraction touristique et ses habitants se lassent d’être considérés comme des animaux dans un zoo. Il est théoriquement interdit de photographier, mais qu’ont-ils à cacher ? Aux dire de certains l’esprit d’origine n’y est plus dans cet espace piéton et écolo. Christiania a son logo, 3 ronds jaunes sur fond rouge (qui symboliseraient les trois « i » de son nom), mais aussi sa bière et sa fabrique de vélos.
En savoir plus :
- Site officiel christiania.org
- Christiania : démolition d’une utopie à Copenhague - Rue 89 mai 2007
- A Copenhague, les touristes aiment s’aventurer dans le quartier de Christiania - Le monde décembre 2007
- Les hippies de Christiania ont vieilli - l’Express janvier 2001
- Wikipedia

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)