www.gualeni.com

Confidential - Alison Jackson

dimanche 23 septembre 2007Didier Gualeni

Georges Bush lisant un livre retourné à l’envers, Madona repassant son linge, la reine d’Angleterre assise sur les toilettes, la culotte au niveau des mollets, ces images iconoclastes sont l’oeuvre de l’artiste anglaise Alison Jackson. Son travail de « reconstitution » pose questions, amuse et dérange à la fois.

© Alison Jackson

Sous le titre « Confidential », les éditions Taschen publient un gros livre de plus de 260 pages. A première vue nous sommes en présence d’un livre de photos qui, habituellement sont publiées dans les torchons de la presse à sensation. En y regardant de plus près on apprend que la photographe est une jeune femme anglaise, diplômée en photographie du Royal College d’art de Londres. Elle utilise des sosies de personnalités, les met en scène dans un vrai décor et réalise de fausses photos volées. La photographe a un souci extrême du détail dans le cadrage approximatif qui pourrait être celui d’un paparazzi qui se serait caché derrière des rideaux ou dans une planque que l’on imagine peu confortable. Elle prête également une grande attention au rendu de l’image pour qu’elle soit le plus proche de ce qui se fait en la matière. Ce sont souvent des photos juste lisibles tant les limites du téléobjectif et de l’agrandissement ont été atteintes. Photos en biais, premier plan flou, du bruit dans l’image, au point que l’on croirait que la prise de vue a été faite avec un téléphone portable. Tout y est, parfois nous avons même droit aux planches contact. Souvent la situation est cocasse et fait appel à des épisodes évoqués à la une des journaux, ainsi l’ex premier ministre de Grande Bretagne joue aux cow-boys avec Georges Bush dans son ranch. Notre cerveau est piégé, par des photos improbables d’un Bill Gates torse nu et en short, un iPod à la main, d’une Paris Hilton en prison, d’une Marilyne Monroe en train de se masturber, d’un Jack Nicholson, joyeux partouzard dans une piscine.

Alison Jackson s’amuse à mettre en scène des personnes publiques dont la presse people raffole, comme si la notoriété avait comme revers de médaille de ne plus avoir de vie privée. Ce jeu avec la réalité et l’imaginaire a un mérite, il nous invite à réfléchir sur la véracité des images que l’on nous donne à voir. Par contre la provocation sans limite qui utilise les ressorts d’une actualité vaseuse ou les penchants sexuels des uns et des autres, pose question. Pourquoi Alison Jackson aime-t-elle montrer ces personnalités assises sur des toilettes ? On souri à la vue d’un faux Elton John en train de se faire épiler les fesses mais pourquoi tant de cruauté gratuite ? La nuance dans l’inconscient collectif entre le vrai et le faux s’opère-t-elle réellement, ne retiendrons nous pas que ces images grotesques ? En France nous avons les Guignols et nous nous sommes habitués, le comique de répétition aidant, aux tics de langage de telle ou telle personnalité au point, parfois d’être surpris en les entendant parler normalement dans le monde réel.
Peut on comparer ces images à des caricatures ? Très certainement, mais la caricature est le plus souvent faite à chaud dans le feux de l’actualité. Avec Alison Jackson nous sommes plus dans le « réchauffé » il n’y plus cette spontanéité de la plume ou du crayon du dessinateur, il y a une sorte de préméditation, de préparation minutieuse à frapper là où ça fait mal. Quand Cindy Sherman a construit sa carrière à interpréter tous les personnages du monde pour en dresser une galerie surprenante et parfois déconcertante, elle supporte le poids de cette étrange démarche. En se moquant des autres, des anonymes, elle se moque aussi d’elle même. Alison Jackson se moque des autres et en tire des revenus comme les paparazzi et les journaux qui publient leurs photos. Au cours de l’année 2000 le travail d’Alison Jackson a fait son entrée dans le monde de l’art et le commerce des galeries. Des photos de paparazzi que la presse tabloïd monnaye une fortune ne sont pas considérées comme des photos d’art par contre quand elles sont réalisées par la malicieuse Alison Jackson, totalement factices et provocantes, elles deviennent des objets d’art !

Le site internet d’Alison Jackson www.alisonjackson.com

© Alison Jackson
© Alison Jackson


Confidential
Alison Jackson (Photographe)
Format : 23.1 x 28.9 cm
Relié : 264 pages
Editeur : Taschen (27 août 2007)
Langue : Allemand, Français, Anglais
ISBN-10 : 3822846384
Prix : 30 euros

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)