Categories

Accueil > Articles : J’ai lu, j’ai vu > 2009 > Floriane De Lassée "Inside views"

25 janvier 2009
Didier Gualeni

Floriane De Lassée "Inside views"

Après le coucher du soleil, à l’époque où l’électricité n’existait pas, les villes tombaient progressivement dans l’obscurité des nuits noires. Au XVI eme siècle, Caravage va faire de la peinture de nuit, sa marque de fabrique, ouvrant ainsi la voie à une cohorte de peintres qui se sont appliqués avec talent à représenter l’obscurité dans leurs œuvres. En matière de photographie, ce sont Brassaï et Wegge, nés tous les deux en 1899 dans l’empire austro-hongrois, qui font figure de référence pour les images de nuit en noir et blanc. Allez savoir pourquoi, l’année 2008 a été propice à l’exposition et l’édition de livres de photos de nuit.

En précurseur, Gilles Coulon publiait en 2005 ses Nuits blanches. En 2008, ce fut le tour de Patrick Zachmann avec Un jour la nuit puis de Laurent Villeret avec Nox, une nuit sur terre mais également de Frédéric Delangle avec son Nyctalope. Il faut ajouter à cette liste le travail de la française Floriane De Lassée, qui, au fil des années a constitué son Inside views, et de l’américain Michael Wolf avec The transparent city. Ces deux deniers on en commun de s’intéresser aux mégapoles la nuit, en se positionnant en haut d’un immeuble.

1_NYC 2004
© Floriane De Lassée

Véritable sniper de la nuit, Floriane De Lassée installe sa chambre photographique sur les sommets des tours de New York, Tokyo, Paris, Moscou ou Shanghai. Elle passe beaucoup de temps en repérage et en installation. A la différence de Michael Wolf elle se met parfois en scène, à l’intérieur d’un bâtiment, de l’autre coté de la rue, dans une chambre de bonne au pied du Sacré Cœur, où sur le balcon d’un immeuble à Shanghai. Comme si de rien n’était, elle se laisse épiér par elle-même en déclenchant l’appareil à distance. La photographe réalise ainsi des autoportraits dans une configuration inédite.

Inside views est le fruit d’un travail engagé depuis 2004. Avec son format à l’italienne, ses pages de garde dorées, et sa mise en page sobre sur fond blanc, on aime revenir se plonger dans ce beau livre, dans cette fausse obscurité car à présent, les mégapoles sont baignées dans la lumière artificielle quand le soleil disparait. Les temps d’exposition pratiqués par Floriane De Lassée sont longs, les couleurs sont souvent surprenantes, le ciel devient vert, bleu, mauve, gris ou orangé.

93_Paris 2006
© Floriane De Lassée

Face à ce théâtre de la vie, le regard voyeur s’attarde sur telle ou telle baie vitrée, scrute un détail, une table sur une terrasse dans un halo de lumière verte, recherche une présence humaine, découvre une réunion de cadres dans un bureau. Deux étages en dessous, une femme assise sur un fauteuil feuillette un livre, est-ce Floriane De Lassée, est-ce le livre que l’on a dans les mains ? On se croirait dans une performance de Sophie Calle, mais là c’est une autre histoire.

50_Shanghai 2006
© Floriane De Lassée

Le site internet de Floriane De Lassée www.florianedelassee.com

En savoir plus


Inside Views
Photographies de Floriane De Lassée
Langue : Français et Anglais
Relié : 96 pages
Editeur : Nazraeli (4 juin 2008)
ISBN-10 : 1590052285
Prix : 50 €

Commentaires



Répondre à cet article