Categories

Accueil > Articles : J’ai lu, j’ai vu > 2005 > Jardins secrets de Paris

13 juin 2005
Didier Gualeni

Jardins secrets de Paris

Quand on connaît le prix du mètre carré de terrain à Paris, on prend conscience du luxe que représente le fait d’être propriétaire d’un jardin dans la capitale. Le livre « jardins secrets de Paris » nous en fait découvrir trente-quatre, havre de paix, coin de paradis, jardin à la française ou à l’anglaise, chacun a du charme, il est le reflet du tempérament de son propriétaire. Grand succès international, ce livre est sans cesse réédité.

S’agissant de jardins secrets, leur adresse ne nous est pas dévoilée, ils sont localisés dans un quartier, voire une rue. Seul le jardin de Jaques Bacot situé sur l’île Saint-Louis, est visible du public car il faut le traverser pour accéder à sa galerie d’antiquaire. Les propriétaires pour la plupart, ont souhaité rester anonymes, à part quelques uns comme : Pierre Bergé, Hubert Givenchy, le couple Giscard d’Estaing, Yves Saint-Laurent, Anne Marie Berreta, Aude de Thuin, le baron et la baronne d’Orgeval, Kenzo... Quand le nom du propriétaire est gardé secret c’est celui du paysagiste qui nous est révélé comme : Benesch, Arabella Lenox-Boyd, Edward Adweer, Pascal Cribier, Christian Founet, Camille Muler...

Un jardin dans Paris ne s’improvise pas, le recours au paysagiste semble presque systématique. Parfois le propriétaire a fait démolir des bâtiments comme une vieille cartonnerie, défoncer des dalles de béton puis acheminer de la terre pour créer son propre jardin. Par exemple, le jardin japonais de Kenzo qui se trouve dans une rue non loin de l’opéra Bastille a demandé 5 ans de travaux au paysagiste Iwaku ! Pour rendre compte de ces trésors cachés, Flammarion avait fait appel au photographe Gilles de Chabaneix. Connu dans le monde entier, récemment disparu, Gilles de Chabaneix a publié des ouvrages qui sont devenus des grands classiques de l’art de vivre : l’art de vivre en Espagne, au Japon, à New York, aux Antilles, en Grèce... Les photos sont agréables, le travail du photographe n’a pas toujours été simple car il est fréquent que ces jardins soient en grande partie à l’ombre. La gamme des tons verts est bien rendue avec des images précises et très classiques. On sent un souci de retranscrire la stricte réalité, sans effet de grand angle ou de zoom.

En savoir plus

Flammarion (Editeur)
Alexandra d’ Arnoux (Auteur)
Bruno de Laubadère (Auteur)
Gilles de Chabaneix (Photographe)
Parution : 01/03/2005
Format : 23 x 30, 180 pages
ISBN : 2082019683
Prix : 45 euros

Commentaires

Répondre à cet article