www.gualeni.com

Lisette Model

jeudi 11 octobre 2007Didier Gualeni

Un jour de 1942, sur les conseils d’Alexey Brodovitch alors directeur artistique d’Harper’s Bazaar, Lisette Model va s’entraîner à faire des prises de vues sur la plage de Coney Island à New York. Une grosse femme en maillot de bain, l’interpelle et lui demande de la prendre en photo. Elle pose, campée sur ses pieds, le buste en avant les mains sur les genoux, la joie de vivre se lit sur son visage. Elle s’allonge ensuite au bord de l’eau et joue la starlette. Lisette Model vient de prendre deux images majeures de sa carrière.

Il faudra attendre 1979 (37 ans plus tard) pour qu’apparaisse cette grosse dame sur la couverture de son premier livre publié par Aperture, il est dédié à Evsa son époux décédé trois ans plutôt.

© Lisette Model

A l’occasion d’une grande rétrospective qui se déroule actuellement à New York, Aperture réédite cet ouvrage mythique dans la mise en page d’origine de Marvin Israel. On y retrouve principalement des images de la promenade des anglais, une série ancienne sur des jambes et des photos de rue de New York représentant des personnages marginaux. Lisette Model est souvent attirée par les gens bien en chair, son cadrage est très serré, elle recadre souvent ses images au tirage, le grain est perceptible. Etrangement elle n’a jamais pris d’enfants en photo. Sa gamme est étendue ; elle saisi des visages graves, joyeux ou tristes, son noir et blanc est contrasté. Les regards de ses personnages nous interrogent, on sent de l’humanité, de la spontanéité, la joie d’une rencontre, le temps qui passe, de la nostalgie aussi.

© Lisette Model

Son parcours est aussi imprévu qu’étonnant. Issue de la haute bourgeoisie viennoise, Elise Amélie Félicie Stern (elle se fait appeler Lisette) est née à Vienne d’une mère française et d’un père italien. Cette jeune fille musicienne se destine au chant. Son père décède, sa mère rentre en France. Lisette continue ses études à Paris, elle deviendra élève de Schonberg. A la suite d’un mystérieux problème de voix, elle décide de changer d’orientation. La guerre arrivant, elle prend soudain conscience qu’il va falloir qu’elle travaille pour gagner sa vie. Sa soeur est photographe amateur. Lisette cherche ce qu’elle pourrait faire comme métier, elle se met en tête de travailler dans un labo photo.

Dans un entretien avec Janet Beller le 27 juillet1979, elle déclare :
La photographie ne m’intéressait pas. Je ne savais pas du tout ce que c’était. Et puis je suis allée voir ma mère sur la Côte d’azur et, évidemment, pour développer la pellicule et faire des tirages, il fallait quand même prendre des photos, alors j’ai fait des photos de ces gens sur la Côte d’azur. Je n’ai jamais voulu être photographe, c’est un pur hasard, ce qui est parfois très bien, car on ne connaît rien, on n’a pas de préjugés, on ne suit pas une mauvaise formation, on plonge tout simplement.

© Lisette Model

Sa série promenade des anglais est publiée en 1935 dans la revue Regards. Elle se marie en septembre 1937 avec un peintre d’origine russe Evsa Model. Ils quittent la France l’année suivante pour les Etats-Unis. Elle continue à prendre des photos espérant qu’elle trouvera un jour, un travail dans un laboratoire. En 1940 elle répond à une petite annonce parue dans le magazine PM’s Weekly dont Ralph Steiner est le directeur artistique. Postulant pour un travail de technicienne en chambre noir elle présente quelques une de ses photos. Steiner lui déclare : Vous êtes l’une des meilleures photographes, alors que feriez-vous dans une chambre noire ? (Entrevue Copper /Hill avec Lisette Model en 1977). Elle pense avoir affaire à un fou. Steiner présente son travail à Brodovitch qui les présente au Museum of Modern art (MOMA) qui lui achète ses premières images. Le conte de fées continue, Lisette Model va collaborer à d’Harper’s Bazaar pendant 12 ans. Poussée par Ansel Adams, elle enseignera également la photographie. Diane Arbus, Larry Fink et Rosalin Solomone sont ses élèves les plus célèbres. Sa période la plus productive se situe entre les années 40 et 50. Elle subit ensuite le maccarthisme. Privée de commandes elle voyage en Europe et au Venezuela, elle se consacre pour finir à l’enseignement au sein de la New School de New York, sa notoriété est internationale. Elle s’éteint à l’âge de 82 ans le 30 mars 1983 à New York.

© Lisette Model

Vidéo réalisée par le Jeu de Paume dans le cadre de l’exposition Lisette Model du 9 février au 6 juin 2010 à Paris




Lisette Model (Photographe)
Relié : 112 pages
Editeur : Aperture
seconde édition : 20 août 2007
Langue : Anglais
ISBN-10 : 1597110493
Prix : 59 euros

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)