Locronan, Finistère

Publié le

Jean-François Brousmiche décrit ainsi Locronan en 1830, insistant sur la misère de la population à l’époque :
« Locronan est situé à moitié de la haute montagne qui porte le même nom. C’est un gros bourg qui peut renfermer cent cinquante maisons. Une place assez belle, une église gothique le décorent. Toutes les maisons y sont bâties en pierres et celles qui cernent la place présentent un aspect régulier. On ne trouve à Locronan d’autre eau bonne à boire que celle d’un puits établi sur la place même. La population de ce bourg est misérable ; les femmes, les enfants en haillons y sont un spectacle de dégoût : tous tendent la main au petit nombre de voyageurs traversant cette bourgade ; on y est harcelé par la foule des mendiants ». Source Wikipédia

© Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni © Didier Gualeni