Categories

Accueil > Articles : J’ai lu, j’ai vu > 2008 > Paul Facchetti, Photographe

20 juillet 2008
Didier Gualeni

Paul Facchetti, Photographe

On connaît plus Paul Facchetti comme le premier galeriste français qui exposa Jackson Pollock, on avait presque oublié qu’il avait été photographe. Et pourtant, il a exposé entre 1948 et 1955 au Salon national de la photographie aux côtés de Brassaï, Doisneau, et Ronis. En 2008 les rencontres internationales d’Arles lui rendent hommage avec une exposition présentée au « Magasin Électrique ». A cette occasion, les éditions Acte Sud publient un ouvrage qui lui est entièrement consacré et qui fait office de catalogue de l’exposition d’Arles.

Bien que ses photos aient été exposées dans des lieux prestigieux, le nom de ce photographe n’arrive pas à s’imposer et pourtant il était notamment à l’affiche de la Maison Européenne de la Photographie en 1996, du Centre Pompidou en 1996, puis d’Art Paris en 2004.

Il nait en 1912 à Brescia, en Italie. Son père est peintre et enseigne à l’académie Brera de Milan, la famille Facchetti déménage en France dans les années 20. Paul Facchetti va suivre des études littéraires à Paris et s’installera comme photographe avec son père en 1935. Ils ouvrent un studio au 198 rue Saint-Jacques. Il se consacre à la mode et à la publicité. Il travaille ainsi pour des magazines comme, Harper’s Bazaar, Le Jardin des Modes, Life et Vogue. A partir de 1948, il déménage au 17 rue de Lille dans un local de 400 mètres carrés où il développe son activité de photo de studio notamment pour les grands couturiers de l’époque et se consacre en parallèle à un travail plus personnel. Il va exposer au Salon national de la Photographie et à la librairie La Hune. A la suite de sa rencontre avec Otto Steinert, il rejoint le groupe Subjektive Fotographie et expose à Sarrebruck en 1951, aux côtés de Brassaï, Callahan et Kertesz. Paul Facchetti côtoie le peintre Georges Mathieu, il va travailler avec lui pour la reproduction en couleur de ses peintures. A partir de 1951, le studio devient une galerie de peinture, cette activité prédomine, au point qu’il ouvre une deuxième galerie de peinture à Zurich en 1970 et une troisième à New York dans les années 80. Son activité de photographe se limite alors à faire le portait des artistes, peintres et écrivains, qu’il apprécie et qui fréquentent sa galerie, comme André Breton, Dalí, Jean Dubuffet, André Pieyre de Mandiargues, Henri Michaux, Wols…

Cet ouvrage retrace la carrière de Paul Facchetti photographe, il rassemble des images de publicité -où l’on peut voir Brigitte Bardo encore inconnue, faire de la réclame pour un réfrigérateur- mêlées à des portraits de célébrités de l’époque comme Luis Mariano ou Louison Bobet dans des poses conventionnelles, ainsi que des photos de mode parues dans des magazines. Ces images côtoient des travaux personnels de photogrammes et des portraits de peintres et de poètes. Cela donne un ensemble hétéroclite, qui contribue à brouiller la lisibilité du travail personnel que Paul Facchetti a développé dans un univers plus artistique.

En savoir plus


Paul Facchetti, Photographe
Paul Facchetti (Photographe)
Frédérique Villemur (Auteur)
Relié : 230 pages
Parution : 28 décembre 2007
Langue : Français
ISBN : 274277212X
Prix : 39 euros

Commentaires

Répondre à cet article