Categories

Accueil > Articles : J’ai lu, j’ai vu > 2005 > Pierre Gonnord, le maître du regard

28 mars 2005
Didier Gualeni

Pierre Gonnord, le maître du regard

Pierre Gonnord regarde ses contemporains d’un œil bienveillant, il leur réserve un éclairage dont il a le secret. On a l’impression qu’il capture le visage de ses modèles au moment où ils tournent la tête, stoppés dans leur marche, interpellés par un inconnu. L’expression est neutre, pas de sourire, les regards du photographe et du modèle se croisent, le visage est le plus souvent tourné vers la gauche sur un fond noir.

Ses portraits n’ont rien à voir avec les portraits de célébrités réalisés par Karsh, Nadar ou Newsman. Sa démarche se rapproche plus du photographe de rue que fut Seydou Keita, ou de celle de Richard Avedon parcourant 17 états des Etats Unis et réalisant 752 portraits d’inconnus sur fond blanc.

Les modèles de Pierre Gonnord sont parfois des marginaux, des gens rencontrés dans la rue, le torse nu. On ne voit que la base du cou, à peine le début de l’épaule. Il utilise un protocole de cadrage, d’éclairage, pour donner à ses séries une unité de ton. Son univers nous plonge dans une méditation sur l’identité, notre identité et le regard des autres sur nous, le regard que nous avons sur les autres. Au fil des pages nous avons l’impression que chacun des modèles nous questionne en nous interpellant « Et toi qui est tu ? ».

On arrive à discerner derrière ces visages un clin d’œil ironique, de la fierté, bonté, souffrance, tristesse, fragilité, méfiance, douceur... Pierre Gonnord réalise ainsi le début d’une frise multiethnique que l’on peut imaginer sans fin, une sorte de portrait de l’humanité à travers le visage et le regard des hommes qui la composent.

Le site internet de Pierre Gonord http://www.pierregonnord.com

En savoir plus

Maison Européenne de la Photographie (Editeur)
Pierre Gonnord (Photographe)
Parution : 22/02/2005
25 x 24 cm, 37 pages, 28 photos
ISBN : 2-914426-3
Prix : 30 euros

Commentaires

Répondre à cet article